<img src="https://gl.hostcg.com/js/tracker.php?idsite=3414&clesite=8ss6linbs7" style="border:0;" alt="" />

Les 7 étapes clés pour réussir votre stratégie d'innovation

Ce guide vous accompagne pas à pas dans toutes les étapes nécessaires pour réussir votre stratégie d'innovation : de la définition et validation de vos objectifs jusqu'à l'animation de vos démarches et leur pilotage.

Sommaire
Chapitre 1
Définir et aligner vos objectifs avec la direction
L’innovation n’est pas une finalité, elle n’est que le moyen de soutenir le développement de votre organisation. Il est donc indispensable de savoir ce que l’on est en droit d’attendre lorsque l’on innove.   Il est également important de s’assurer que vos objectifs sont alignés avec les axes stratégiques de votre direction.  Cela constitue la première étape de la construction de votre démarche innovation et garantie son succès futur. Objectif : À la fin de cette étape, vous aurez défini et priorisé vos objectifs. Ensuite vous pourrez les présenter et les faire valider à votre direction. 

Définir et cartographier vos objectifs

 

Il est primordial de savoir ce que vous cherchez à faire dans votre stratégie d’innovation pour mieux cibler et coordonner vos actions.

 

Grâce à notre étude réalisée auprès de 600 dirigeants menée par notre équipe de R&D dirigée par Arnaud Groff Phd, nous avons construit 4 grandes natures d’objectifs d’une stratégie d’innovation.

 

 

1 - Rester connecté aux attentes du marché

 

L’attente principale de la plupart des démarches d’innovation reste la volonté de rester bien présent sur son marché avec des solutions que les consommateurs et utilisateurs souhaitent et souhaiteront.

 

Ces objectifs « Marché » ont des répercussions auprès de vos (futurs) clients, exemples :

  • Créer de nouveaux produits et services à vendre
  • Identifier de nouveaux marchés 

 

De même ici l’atteinte de ces objectifs sera facilement mesurable car amènent des gains directs (nombre de nouveaux produits ou services ou même nouveau marché, Chiffre d’affaire généré, etc.)

 

 

2 - Rester performant - Amélioration continue

 

Il faut rester compétitif et ainsi disposer d’un niveau optimal de coût et de qualité en plus de la réponse aux besoins des utilisateurs. Les entreprises ont donc besoin de s’appuyer sur l’innovation pour améliorer la manière dont elles s’organisent, dont elles produisent, etc...

Et cela à tous les niveaux de l’entreprise.

 

Ces objectifs « Organisationnel » ont des répercussions au sein de l’entreprise et plus particulièrement sur son organisation et ses processus. Voici quelques exemples :

  • Améliorer les performances économiques et gagner en productivité
  • Déceler des problèmes internes et identifier leur solution
  • Mettre en place et optimiser un processus d’amélioration continue

 

L’atteinte de ces objectifs sera facilement mesurable car elle amène des gains directs (financiers, nouveau processus, nombre de problèmes résolus, augmentation de la productivité, etc.)

 

3 - Renforcer l’engagement et l'agilité des collaborateurs

 

Si l’innovation est pensée comme un moyen de « vivre » l’entreprise autrement, de manière plus autonome, plus collective, tout en permettant à chacun de développer ou révéler ses talents, alors nous constaterons un réengagement des salariés.

 

Ces objectifs « RH » ont des répercussions auprès des collaborateurs de l’entreprise. Par exemple :

  • Augmenter la motivation et l’engagement des salariés
  • Développer le plaisir au travail, la passion et la curiosité
  • Améliorer l’agilité des salariés et développer un esprit de partage

 

Ces objectifs ont des gains indirects (motivation, agilité, engagement, etc.) et sont donc peut être un peu moins facile à mesurer.

 

4 - Être attractif et survivre

 

Il faut aussi savoir se renouveler et donc être capable d’attirer de nouveaux talents qui viendront challenger l’organisation. Être innovant c’est un critère souvent déterminant qui poussera un talent à vous rejoindre car il sait qu’il pourra s’engager et se transformer lui-même.

 

Ces objectifs « Marketing » ont des répercussions auprès des personnes extérieures à l’entreprise. Voici des exemples :

  • Améliorer l’image de marque
  • Être plus attractif pour attirer de nouveaux talents

 

L’atteinte de ces objectifs sera facilement mesurable car amènent des gains directs (financiers, nouveau processus, nombre de problèmes résolus, augmentation de la productivité, etc.)

 

 

 

 

Vous pouvez maintenant choisir si vous souhaitez partir sur une nature d’objectif en particulier ou les 4 en même temps.

 

Nous vous proposons un outil sous forme de matrice pour vous aider à cartographier et représenter vos objectifs et leurs répercussions.

Cette matrice vous permettra également de choisir et présenter les sources d'innovation les plus adaptées pour atteindre vos objectifs. Nous aborderons ce sujet à la prochaine étape.

 

Aligner vos objectifs innovation avec les axes stratégiques de la direction

 

Pour finaliser le choix de vos objectifs vous pourrez présenter ceux-ci avec votre équipe de direction afin qu’ils soient challengés. Il faudra faire au préalable de cette rencontre le lien en fonction des axes stratégiques qui ont déjà été définis par la direction ainsi que des « besoins » actuels de votre entreprise.

Il est important que l’équipe de direction s’engage et valide ces différents objectifs. 

Leur engagement peut être de différents niveaux. 

 

Ils peuvent être garants de la vision et du "why" de l’entreprise (référence à la vidéo de Simon Sinek « Why good leaders make you feel safe »).

 

L’équipe de direction peut aussi « donner envie » et revendiquer qu’elle soutient cette politique d'innovation. Elle peut exprimer ses attentes. 

 

Ensuite elle a comme responsabilité d’y consacrer une part du budget ne serait-ce que pour animer la démarche et bien sûr pour investir dans les projets les plus porteurs.

Chapitre 2
Identifier les sources d'innovation adaptées
Maintenant que vous avez défini vos objectifs et qu’ils ont été validés par la direction. Il faut maintenant réfléchir à votre stratégie et aux actions à mener. Pour cela, vous pouvez puisez dans différentes sources d’innovations. Voyons ensemble quelles sont les plus appropriées en fonction de vos objectifs. Objectif : À la fin de cette étape, vous aurez choisi et défini des sources d’innovation à mettre en place en fonction de vos objectifs .

Présentation des 5 sources d’innovation

 

1 - L’innovation pilotée (top-down)

 

Il s’agit de la source d’innovation la plus connue car elle est en place depuis plusieurs dizaines d’années dans les entreprises et nous ramène à l’image rassurante que « l’innovation est une affaire d’experts ».

​Il s’agit de l’innovation pilotée par des experts dédiées qui ont des objectifs stratégiques clés à atteindre et sur leur chemin des incertitudes à traiter. ​

 

Souvent confondue maladroitement avec la R&D, l’innovation pilotée peut être pris en charge par un service dédié, le département innovation, parfois mixé avec le marketing stratégique au sein des organisations. ​

 

Un projet d’innovation pilotée se positionne dans le cadre d’une étude de marché et des besoins clients et non plus seulement dans le domaine scientifique et/ou technique. En effet, le produit innovant doit avoir pour but d’être commercialisé.

 

Les équipes innovations et/ou marketing opérationnel sont en charge d’identifier des projets et de les délivrer jusqu’à leur mise en production et leur commercialisation.

 

 

2 - Innovation participative (Bottom-up)

 

Il s’agit en fait de créer les bonnes conditions pour faire participer l’ensemble des salariés à l’amélioration de la performance globale de l’entreprise.

 

Nous la redécouvrons aujourd’hui comme moyen d’impliquer le plus grand nombre, d’enfin mettre de l’énergie aussi sur des innovations moins disruptives, dans nos solutions comme dans nos modes de fonctionnement interne. 

 

L’innovation participative fit le succès de grandes entreprises comme Michelin dans les années 50, mais il faut savoir que cela fait plus de 400 ans que cela existe :

 

Pour la première fois en Irlande, sur un chantier naval, le pilote de la construction d’un navire s'est rendu compte que chaque artisan avait des bonnes idées pour améliorer leur propre mission, mais aussi celles des autres, voir même le projet de construction lui-même. Ce contremaître s'est rendu compte qu’il suffisait de leur demander leur avis et leur donner la parole pour bénéficier de leurs apports.

 

De là est né l’innovation participative que Toyota et d'autres ont mis en place depuis sous des formes très variées.

 

 

3 - Open innovation ou innovation ouverte

 

Comme son nom l’indique il s’agit d’aller chercher l’innovation à l’extérieur de l’entreprise. Procter & Gamble ont été précurseur dans le domaine avec leur programme d'open innovation "Connect & Develop", impliquant clients, utilisateurs, fournisseurs et collaborateurs dans leurs processus de développement de produits.

 

L’open innovation peut avoir plusieurs formes. Il peut s’agir du rachat d’une technologie ou d'une entreprise ou tout simplement d'impliquer des communautés extérieures pour répondre à des challenges que votre entreprise souhaite relever. Cela peut prendre la forme de concours ou de projets collaboratifs avec d’autres acteurs de votre écosystème (clients, partenaires, prospects, sous-traitant, etc.).

 

 

4 - Intrapreneuriat

 

Il s’agit d’une source d'innovation plus contemporaine qui vise à renforcer l’efficience de l’innovation participative en poussant les salariés à ne pas être seulement émetteurs de solutions innovantes mais bel et bien « porteur d’un projet ».

 

Cela positionne le salarié dans une logique entrepreneuriale visant à consolider son idée de départ en la confrontant à d’autres métiers que le sien pour vérifier par exemple la faisabilité technique, la viabilité financière, etc.

 

Ces démarches intrapreneuriales renforcent la capacité des collaborateurs à travailler en équipe, leur agilité et leur engagement. Elles permettant aussi bien sûr de créer de la valeur pour l’entreprise (nouveau produit/service, nouveau processus, etc.).

 

L’autre effet intéressant est que le management est alors en position de facilitateur/ coach de la démarche et non plus unique moteur.

 

 

5 - Communautés

 

Il s’agit de créer des communautés de centres d’intérêts permettant d’alimenter l’entreprise de nouvelles compétences mais aussi de créer du lien entre les salariés.

 

Ces liens permettront d’engager les gens sur de futurs projets mais c’est avec certitude que des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt apporteront de l’agilité dans le fonctionnement de l’entreprise au quotidien

 

Les Fablabs internes, les lieux de d’innovation physique (Lab) ou digitaux (forums, réseaux sociaux internes, etc.) sont de bons exemples de communautés innovantes.

 

Quelles sources choisir en fonction de vos objectifs ?

 

Voyons ensemble comment ces différentes sources d’innovation peuvent vous aider à atteindre les objectifs que vous avez choisis.

Pour cela, reprenons la matrice présentée précédemment. Nous indiquons pour chaque cadran de la matrice les sources les plus adaptées.

Par exemple, si votre objectif est de d'augmenter la motivation de vos équipes, privilégiez la mise en place d’une démarche d’innovation participative, d'un programme d'intrapreneuriat ou la création de communautés internes.

Chapitre 3
Digitaliser votre démarche
Nombreuses sont les entreprises à prendre le virage de la transformation numérique et digitale de leur organisation. Cela les conduit nécessairement à une mutation de leur mode de management. Le management de l’innovation n’échappe pas à ce mouvement. En effet, le digital ainsi que l’intelligence artificielle viennent bouleverser les fondamentaux du management et ce même dans le cadre des démarches d’innovation et d’intrapreneuriat. Et c’est notamment pour les améliorer. La digitalisation de ces démarches entraine différents gains. Des gains directs qui sont facilement mesurables, comme une plus grande rapidité dans la concrétisation des projets. Des gains indirects qui décuplent tout autant la performance globale des entreprises, comme le taux d’engagement des collaborateurs. Objectif : À la fin de cette étape, vous connaitrez les enjeux et les bénéfices de la digitalisation de vos démarches d’innovation. Vous pourrez également choisir la plateforme d’innovation qui répond le mieux à vos objectifs.

Les bénéfices de la digitalisation du management de l’innovation ?

 

1 - Augmenter vos résultats en impliquant un maximum de collaborateurs

 

Plus la capacité d’innovation augmente et plus l’entreprise est performante sur le long terme. En impliquant un maximum de collaborateurs grâce au digital vous allez pouvoir décupler vos résultats. Le nombre d’innovations augmente (aspect quantitatif) mais la nature des innovations se diversifie également (aspect qualitatif).

 

 

2 - Augmenter l’agilité des équipes

 

En démultipliant les acteurs de la démarche, on inclut tous les services de l’entreprise. Cela a pour conséquence indirecte de créer des synergies entre les différents services, le but étant de disposer d’un espace où l’ensemble des collaborateurs puisse interagir de façon libre et indépendante dans leur travail.

 

 

3 - Favoriser le partage de compétences

 

Le savoir combiné des collaborateurs représente une grande source d’innovation. Il doit être partagé en un seul et même endroit pour qu’il bénéficie à tous.

 

 

4 - Améliorer l’engagement et responsabiliser les collaborateurs

 

L’engagement se manifeste également lorsque l’on responsabilise le collaborateur. S’ils peuvent porter leur idée de sa publication à sa possible réalisation, ils seront davantage impliqués. Les manageurs décideront de passer les étapes au fur et à mesure de l'avancée du projet et se positionneront en tant que réels coachs.

 

 

5 - Multiplier et diversifier vos projets d’innovation

 

L’augmentation des connexions permet de créer des relations entre des collaborateurs qui ne se seraient jamais rencontrés. C’est ainsi que vous amenez l’émergence de nouvelles idées, de nouveaux problèmes et donc à de nouvelles innovations. Plus il y aura d’utilisateurs, plus les projets innovants se multiplieront sous forme d’idées et de critiques grâce à la complémentarité des individus.

 

 

6 - Améliorer le suivi et le pilotage des projets innovants

 

La digitalisation donne la capacité de traiter et suivre de nombreuses données. La disponibilité des données et notamment des indicateurs de performance (KPI) d’une entreprise, et ce de façon instantanée, rend possible une décision plus rapide et plus pertinente. 

 

 

Comment sélectionner sa plateforme d’innovation

 

L'idéal reste les plateformes collaboratives qui favorise l’intelligence collective et l’innovation. Ces plateformes proposent aujourd'hui des solutions concrètes pour aider les entreprises à mettre en place leurs démarches. Les possibilités sont nombreuses selon les besoins de chacun. Qu’importe la taille de l’entreprise, l’objectif est de simplifier la collaboration pour favoriser l’innovation.

 

Il y a différents critères pour choisir votre plateforme, le principal est bien sûr qu’elle puisse répondre à vos besoins : Innovation participative, Innovation pilotée, Open Innovation, Communautés, Intrapreneuriat, etc.

 

C’est quelques fois compliqué de trouver une plateforme pour faire tout cela, mais essayez de minimiser le nombre d’outils afin de maximiser leur appropriation par tous vos collaborateurs et diminuer également vos coûts.

 

Voici les 3 critères principaux pour sélectionner votre plateforme :

 

  • Personnalisable - À la fois sur son fonctionnement pour s’adapter à vos processus (et non l’inverse) mais aussi sur la forme pour s’accorder avec votre charte graphique et image de marque.

 

  • Evolutive - Vos démarches vont évoluer avec le temps et la plateforme doit donc pouvoir s’y adapter. Sélectionnez la plateforme la plus complète possible même si vous commencez petit au début. Cela évitera de perdre du temps sur la migration et la prise en main d’un autre outil. Assurez-vous aussi que la plateforme est mise à jour régulièrement afin de profiter des dernières avancées en termes de démarches d'innovation et d’ergonomie.

 

  • Équipe support (innovation & technique) - Le conseil et le suivi de l'équipe support de votre plateforme est très important pour pouvoir vous accompagner dans vos démarches. Ils doivent vous accompagner d’un point de vue "expertise innovation" (ils peuvent être de bons conseils pour le lancement et le suivi de vos démarches) mais aussi "expertise technique" (ils sont à l’écoute de vos besoins et vous aident à personnaliser et paramétrer votre plateforme pour qu’elle s’adapte à vos processus et non l’inverse).

 

Il y a bien sûr plusieurs autres critères plus spécifiques et plus techniques, en voici une liste non-exhaustives :

 

Sécurité & Confidentialité (RGPD)

En utilisant un service tiers vous devez bien sûr vous assurer que votre fournisseur respecte les dernières réglementations et en termes de confidentialité (RGPD) et sécurité (Guidlines OWASP, etc.)

 

Solution Cloud / SaaS

Les offres Cloud permettent de répondre à bien des problématiques, notamment au travers du respect des règlements, de la surveillance technique et la maintenance des plateformes à disposition. C’est donc un gain de temps non négligeable. Vous bénéficierez de surcroît des dernières mises à jour en temps réel car vous n’aurez pas à attendre plusieurs semaines ou mois pour en bénéficier comme sur des solutions dit « On-Premise » (hébergées sur les serveurs de votre entreprise)

 

Accessibilité & Intégration

Votre plateforme doit pouvoir s’intégrer parfaitement dans votre écosystème digitale (intégrations avec vos outils digitaux actuels) mais aussi permettre une connexion rapide des collaborateurs via votre annuaire d’identifiant interne (SSO – SAML – ADFS). Ainsi vous facilitez l’intégration et l’utilisation de votre plateforme pour tous vos collaborateurs.


Le prix

Une plateforme collaborative a un certain coût mais cet « investissement » en vaut la peine. Choisissez bien sûr la meilleure formule adaptée à vos besoins et vérifiez attentivement ce qui est inclus dans son abonnement : 

 

  • Le support et le service client sont-ils inclus ?
  • L’espace de stockage est-il illimité ? Sinon, combien l’achat d’espace supplémentaire coûte-t-il ?
  • Le nombre d’utilisateurs et d’invités est-il limité ? Comment gérer l’arrivé de nouveaux inscrits ?
  • Comment le prix va évoluer dans le temps en fonction du nombre d’utilisateurs et de modules utilisés? 

 

Avant de choisir, testez bien sûr la solution, la plupart des fournisseurs vous permettent de le faire au moins 2 semaines gratuitement. Profitez de ces quelques jours pour vérifier tous les critères cités plus haut ainsi que la facilité de prise en main avec des premiers utilisateurs.

Chapitre 4
Construire votre roadmap innovation
Attention de ne pas négliger les 3 premières étapes car c’est cela qui vous permettra de faciliter la construction de votre roadmap et de vous assurer qu'elle est cohérente avec les axes stratégiques de l’entreprise. Maintenant que vous connaissez vos objectifs, les sources d’innovation à déployer ainsi que la plateforme que vous utiliserez, vous pouvez définir sereinement votre roadmap innovation. Objectif : Vous n’allez pas ici construire la roadmap parfaite pour les 3 prochaines années car c’est de toute façon peu probable voire impossible de la suivre. Vous allez plutôt prévoir votre plan d’actions à court terme (6 à 12 mois) et surtout bien définir les indicateurs à suivre pour pouvoir ajuster et lancer d’autres actions après cette première période.

Définir les indicateurs de performance globale de votre démarche

 

L’innovation, comme toutes les autres activités de l’entreprise se mesure et se suit pour en améliorer ses performances.

 

Pour construire votre roadmap vous devrez justement commencer par déterminer les principaux indicateurs de performance de votre démarche. Choisissez-en 1 (voire 2 au maximum) par objectif choisi précédemment. 

 

Une fois ces indicateurs choisis, il faudra pour chacun définir un objectif chiffré dans le temps à 6 mois, 12 mois et 24 mois. 

 

Cela vous permettra aussi de présenter simplement les ambitions et résultats de votre démarche en seulement quelques chiffres.

 

Exemples

Si par exemple vous avez privilégié un objectif « direct » comme la création de nouveaux produits ou services, vous pourrez alors simplement mettre en avant le nombre et l’avancement de ces nouveautés.

Si par ailleurs vous souhaitez atteindre un objectif « indirect » tel que l’augmentation de l’engagement de vos salariés, vous pourriez par exemple mesurer l’évolution de la participation sur votre plateforme, à corréler avec l'évolution du taux d’absentéisme ou de la motivation (vous pouvez le faire avec des outils tels que Teammood ou autre).

 

C’est à l'étape 6 « Piloter la démarche », que vous définirez d’autres KPIs plus opérationnels adaptés à chaque source d’innovation et leurs actions associées. 

 

Déterminer les actions à mettre en place

 

Vous avez maintenant défini vos indicateurs globaux et vous connaissez les sources d’innovation que vous allez déployer pour remplir vos objectifs. vous pouvez commencer à lister les différentes actions à mener sur chaque source. Pour chaque action, il vous faudra aussi définir un temps et bien sûr les ressources nécessaires pour la mettre en place.

 

Exemples

Si par exemple vous souhaitez déployer dans un premier temps une démarche d’innovation participative comme 1ère source d’innovation, vous pourriez mettre en place ces actions :

  • Lancement d’une boîte à idées digitale pour récolter les idées de tous les salariés quel que soit leur site d’implantation.
  • Organisation d’un hackathon/challenge pour créer un temps fort et générer de nombreuses idées rapidement.
  • Mise en place d’un espace digital de formations collaboratives pour favoriser le partage d’expérience et casser les silos.
  • Mise en place d’un Fablab pour donner un lieu physique aux démarches.
  • Mise en place d’un « Lab » digital pour étudier la faisabilité et concrétiser les meilleures idées issues de la boîte à idées. 
  • Mettre en place des ateliers, conférences d’inspirations, formations pour développer l’agilité et la motivation de vos équipes.

 

Planifier vos actions

 

Maintenant que vous avez défini les actions nécessaires à la réalisation de vos objectifs et y  avez associé un temps et les ressources nécessaires vous allez pouvoir les placer dans le temps.

 

Dans cette étape, tout l’enjeu sera bien sûr de trouver un équilibre entre vos ressources à disposition et l’atteinte de vos objectifs (chiffrés).

 

Exemples

Si nous continuons notre exemple avec une démarche d’innovation participative vous pourriez par exemple faire ce premier plan sur 6 mois.


Chapitre 5
Lancer votre démarche
Maintenant que vous avez défini votre roadmap, nous vous proposons quelques conseils pour lancer votre démarche dans les meilleures conditions et pour assurer sa réussite. Objectif : À la fin de cette étape, vous aurez en main un panel d’actions pour assurer le bon lancement de votre démarche. A vous de sélectionner celles qui vous paraissent les plus opportunes pour votre entreprise et de les mettre en place pour le lancement.

Nous vous proposons ci-dessous un listing non exhaustif des différentes actions que vous pouvez mettre en place pour assurer le lancement de votre démarche et tout particulièrement une démarche alliant « Physique » et « Digital »

 

Réunions avec les différents acteurs de la démarche

 

Assurez-vous d’avoir bien fait le point avec les différents acteurs impliqués dans cette démarche :

 

Futurs ambassadeurs et modérateurs

 

Il est essentiel de trouver et définir des relais pour votre démarche afin d’amplifier vos actions. Vous pouvez désigner des « ambassadeurs » qui auront pour mission d’aider et conseiller les collaborateurs mais aussi bien sûr de promouvoir à leur échelle la démarche.

 

Pour la gestion de la plateforme, il est aussi intéressant de définir des modérateurs qui pourront vous aider dans la gestion et l’utilisation de la plateforme. C’est avec cette équipe aussi que vous pourrez construire les règles de vie sur la plateforme et planifier les 1ères animations physiques et virtuelles.

 

Le suivi et la revue des objectifs et KPI pourra aussi être fait avec cette équipe afin de les engager dans la bonne réussite de la démarche.

 

 

Gestion informatique

 

Une plateforme digitale nécessite bien sûr la collaboration de la DSI. Essentiellement pour la bonne mise en place de celle-ci mais aussi pour d’autre points techniques comme le SSO (ADFS-SAML) qui permettra à vos collaborateurs une première connexion facilitée, ou encore l’intégration avec les autres outils digitaux pour assurer une parfaite cohésion.

 

 

Communication

 

Comme tout lancement, il est primordial de s’appuyer sur le service Communication pour vous aider à promouvoir la démarche.

Nous détaillons juste après d'autres actions que vous pouvez mettre en place avec eux.

 

 

N'oubliez pas aussi de sensibiliser les manageurs qui ne sont pas acteurs directs du projet

 

Il est très important de sensibiliser le middle management à votre démarche car ils seront de très bon relais pour promouvoir vos actions.

 

Certains d’entre eux peuvent d’ailleurs être des ambassadeurs. Il faudra donc leur communiquer les objectifs de celle-ci afin qu'ils comprennent bien son utilité. Le mieux est même de leur proposer de mettre en place eux-même de petites actions pour favoriser la participation de leur équipe.

 

Pour les impliquer encore plus et les motiver, vous pouvez aussi lancer des challenges ou des ateliers physiques sur des problématiques qu’ils ont.

 

 

 

Préparer le lancement de votre plateforme

 

Préparez la plateforme

 

En plus d’un plan de communication bien ficelé, il est très important de préparer la plateforme pour son lancement et les semaines suivantes. Vous pouvez commencer par répertorier des idées et des projets existant afin de préremplir la plateforme. Si vous n’en avez pas, n’hésitez pas à animer des ateliers physiques de créativité et organiser des challenges d’idéation pendant ou tout de suite après le lancement afin de générer un maximum d’activités dès le début, et ainsi montrer l'exemple.

 

 

Organisez l’événement de lancement

 

Pour le lancement officiel vous pouvez organiser une conférence d’inspiration par un intervenant extérieur afin de sensibiliser un maximum de collaborateurs. Il sera aussi important de présenter la démarche et ses objectifs globaux et bien sûr communiquer sur le planning des événements des prochaines semaines/mois. Un discours de la direction est aussi très important et apprécier pour montrer son approbation et son soutien.

 

 

Mettez en place des premières animations

 

Voici quelques exemples d’animations que vous pouvez mettre en place :

 

  • Proposer des kits virtuels/papiers aux manageurs pour favoriser la créativité et les interactions sur la plateforme avec leurs équipes

 

  • Organiser (seul ou en soutien des managers) des ateliers physiques pour favoriser la créativité : créativité, design thinking, etc.

 

  • Organiser des challenges d’idéation pour favoriser aussi la créativité

 

  • Organiser des petits-déjeuners pour présenter la démarche en quelques minutes.

 

  • Il est très efficace en termes de temps de préparation et de coût d’organiser des webinars pour présenter la démarche et la plateforme. Ne dépassez pas les 30 minutes et privilégiez le temps du midi pour cela.

 

Le réunions de pilotage juste après le lancement sont cruciales

 

N'hésitez pas à mettre en place des réunions bimensuelles avec les différents acteurs (ambassadeurs & modérateurs) du projet pour :

 

  • Affiner les règles de vie

 

  • Répondre aux questions soulevées

 

  • Suivre les premiers objectifs & KPI

 

  • Lancer des actions en fonction des premiers retours

 

  • Affiner la roadmap
Chapitre 6
Pilotage de la démarche
Maintenant que votre démarche est lancée, il est bien sûr primordial de piloter les différentes actions menées. Objectif : A la fin de cette étape vous aurez toutes les cartes en main pour assurer le bon pilotage de votre démarche et surtout les bons indicateurs pour chaque source d’innovation et leurs actions associées.

Optimiser le pilotage de votre démarche

 

Afin d’optimiser et assurer le bon pilotage de vos démarches, il vous faudra :

 

  • Suivre régulièrement vos objectifs et leurs KPIs et les ajuster si nécessaire.
  • Identifier les freins à la démarche et mettre en place des actions pour les lever ou au moins les limiter au maximum.
  • Identifier les motivations et leviers favorables à la démarche pour les amplifier.
  • Lancer des actions en réaction aux différents événements & KPI, quitte à adopter une posture agile et ajuster sa feuille de route régulièrement.
  • Être à l’écoute des besoins des manageurs, de la direction et des membres.
  • Organiser des points réguliers avec l'équipe support de votre plateforme, ils pourront vous aider à optimiser votre démarche et la faire évoluer.

 

Définissez vos « KPI » (indicateurs de performances) pour chaque source d’innovation

 

Pour suivre vos démarches d’innovation et vous assurer qu’elles sont sur la bonne voie, les KPI (Key Performance Indicator) sont indispensables. Ces indicateurs vont vous permettre d’élaborer des tableaux de bord pour optimiser votre pilotage et adapter votre stratégie au cours du temps.

 

Vous avez pu définir précédemment les principaux indicateurs pour suivre la réalisation des objectifs que vous avez choisi de suivre. Il convient maintenant d’en définir de nouveaux et surtout plus précis pour chaque source d’innovation et actions associées.

 

D’ailleurs certains d’entre eux peuvent même être partagé avec les collaborateurs pour les impliquer davantage dans la démarche et leur donner envie de se surpasser.

 

Ces indicateurs peuvent être quantitatifs, il s’agit de chiffres concrets à suivre de manière hebdomadaire ou mensuelle (nombre d’idées, projets concrétisés, etc.); ou qualitatif, il s’agit d’une appréciation pour juger de l’efficacité des actions mises en place (qualité des propositions, raisons des idées non retenues, etc.).

 

Nous vous proposons ci-dessous un listing non-exhaustif d’indicateurs à suivre.

 

Innovation participative - Exemples de KPIs

 

  • Nombre d’idées total et aussi par thème, métier, département, etc.
  • Nombre d’interactions (likes, commentaires, etc.)
  • Évolution (hebdomadaire, mensuelle) du nombre d’idées
  • Raisons récurrentes des idées non retenues
  • Nombre de nouveaux projets lancés
  • Nombre de nouveaux participants actifs
  • Progression du nombre d’ambassadeurs/facilitateurs
  • Taux de transformation des idées en projets
  • Taux d’engagement : Nombre de participants (contributions, likes, commentaires, connexions) / Nombre total de collaborateurs
  • Nombre de personnes impliquées dans la démarche (auteur d’idée ou équipe projet)
  • Membres les plus actifs
  • Délai moyen du cycle d’idéation (combien de temps une idée est-elle challengée avant de devenir un projet)
  • Nombre de formations réalisées et de de collaborateurs formés

 

Innovation pilotée - Exemples de KPIs

 

  • Nombre de projets total / arrêtés / concrétisés
  • Progression (hebdomadaire, mensuelle) du nombre de projets
  • Taux de transformation des projets en projets concrétisés
  • Nombre de métiers impliqués dans le projet
  • Délai moyen du cycle d’innovation (de l’idée à sa réalisation)
  • Revenues et retour sur investissement des projets concrétisés

 

Intrapreneuriat  - Exemples de KPIs

 

  • Nombre de participants et d’équipes
  • Nombre de projets intrapreneuriaux
  • Nombre de projets sponsorisés
  • Nombre de projets qui font intervenir des métiers/personnes de Business Unit différentes (Indicateur du cross BU/casser les silos)
  • Taux de transformation (Combien de projets concrétisés versus le nombre total de projets)
  • Qualité des projets proposés
  • Raisons récurrentes de l’arrêt des projets
  • Typologies des projets concrétisés
  • Investissements réalisés versus les revenues liés aux projets innovants

 

Open Innovation - Exemples de KPIs

 

  • Nombre de challenges lancés
  • Taille de l’écosystème
  • Évolution de l’écosystème par typologie (startup, laboratoire, client, fournisseurs, etc.)
  • Origine des projets concrétisés (demande client, problème exprimé par le marché, idée d’un collaborateur, etc.)
  • Nombre de projets lancés
  • Taux de conversion entre les différentes étapes de votre processus de développement des projets (discussion, analyse, POC, mise en œuvre, etc.)

 

Communauté - Exemples de KPIs

 

  • Qualité des idées proposées
  • Taille de la communauté innovation
  • Progression de la taille des communautés
  • Taux d’engagement dans la/les communauté(s) (Nombre de participants / Nombre total de collaborateurs)
  • Nombre de communautés différentes
  • Métier/Business Unit des participants les plus actifs
  • Si communication par emailing : statistiques emailing (taux ouverture, taux de réponse)
  • Communautés dans lesquelles il y a le plus de participation

 

 

 

 

 

Ces indicateurs doivent être fixés en début de période et peuvent bien sûr évoluer en fonction de l’activité.

 

Créer vos propres tableaux de bord avec ces indicateurs vous permettra de visualiser rapidement la performance globale de vos démarches. Il n’existe malheureusement pas de tableau de bord idéal. Il faudra vous créer le vôtre, adapté à vos besoins et aux informations que vous souhaitez suivre, mesurer et analyser.

Chapitre 7
Animer votre démarche
Une fois le lancement de votre démarche effectuée et le pilotage mis en place, il faut maintenant bien sûr continuer et amplifier son animation. Objectif : A la fin de cette étape vous détiendrez différents exemples d’animation que vous pouvez mettre en place afin de maintenir et amplifier votre démarche. Vous aurez aussi quelques conseils et bonnes pratiques.

Quels types d’animations pouvez-vous mettre en place ?

 

L'idéal reste les plateformes collaboratives qui favorisent l’intelligence collective et l’innovation. Ces plateformes proposent aujourd'hui des solutions concrètes pour aider les entreprises à mettre en place leurs démarches. Les possibilités sont nombreuses selon les besoins de chacun. Qu’importe la taille de l’entreprise, l’objectif est de simplifier la collaboration pour favoriser l’innovation. 

 

 

Conférences d’inspiration

 

Il est très important de sensibiliser et donner envie à vos collaborateurs de comprendre et adopter cette culture d’innovation. Vous pouvez par exemple organiser des conférences avec des intervenants extérieurs inspirants. 

 

Organiser des temps forts physiques comme des ateliers de créativité. Vous pouvez aussi lancer un Hackathon pour faire émerger plus rapidement des idées et de futurs projets d’innovation. Vous pourrez ensuite coacher les meilleures équipes pour concrétiser leur projet. Mettez ainsi en avant vos intrapreneurs.

 

Organiser des mini-événements physiques ou webinars pour promouvoir la démarche ou des actions spécifiques.

 

 

Événements annuels/semestriels

 

  • Remise de prix dans différentes catégories en fonction des réussites
  • Éventuels prix suite à un concours ou hackathon
  • Pour mettre en avant les collaborateurs les plus créatifs, les meilleurs projets qui ont vu le jour, etc.

 

 

Formations

 

Plusieurs formations peuvent être mises en place sur l'année. Pour responsabiliser les collaborateurs il faut leur donner toutes les clés pour qu'ils puissent s'engager dans leurs projets. Les formations peuvent être à la fois utiles et inspirantes comme : créativité, innovation pour tous, learning by doing, outils de créativité, design thinking, intraprendre, pitch, propriété industrielle, etc.

Celles-ci peuvent être des récompenses suite à un challenge/hackathon par exemple, ou encore proposées aux volontaires et personnes les plus motivées.

 

 

 


Quelques bonnes pratiques

 

N’oubliez pas enfin que l’innovation est avant tout une aventure humaine. Le développement d’une culture d’innovation à l’échelle d’une entreprise est un projet critique. Il faut réfléchir aux moyens de récompenser les comportements innovants, de promouvoir une culture de tolérance à l’échec et d’encourager la diffusion des bonnes pratiques, par exemple en développant des parcours croisés dans l’entreprise.

 

La principale est bien sûr de garder en tête qu’il faut faire évoluer en permanence votre démarche en fonction des retours et des réussites précédentes.

 

Vous pouvez par exemple :

  • Élargir le nombre d'ambassadeurs et proposer des méthodes de collaboration, d'animation et de facilitation pour rendre ce groupe d'ambassadeurs encore plus autonome.
  • Former les ambassadeurs qui veulent se « spécialiser » sur différents sujets :  community management, coaching, facilitation, animation d’ateliers de créativité, etc..
  • Élargir le champ d'influence de votre démarche en intégrant les attentes stratégiques d’autres services et de la direction par exemple.

 

 

Que faire s’il n’y a pas assez de participation ?

 

  • Organiser des sessions de génération d'idées (Mindmapping, Brainstorming, Storyboarding, etc.) ou des "Innovations games" (Learning matrix, How-Now-Wow Matrix, etc.).
  • Faire une mini-formation sur "Comment rendre mes idées et projets plus attractifs et compréhensibles".
  • Il faudrait que tous les ambassadeurs prennent le temps de créer de l'intéraction, par exemple en faisant un retour (un commentaire) sur chaque idée (que l’on aime ou pas).
  • Ne pas hésiter à aller chercher les gens en physique autour d’un café ou d’un verre pour discuter d'une idée, d'un projet ou de la démarche.
  • Faire venir des intervenants et conseils extérieurs qui ont une certaine réputation et expérience pour promouvoir la démarche et l’état d'esprit.

 

 

Que faire s’il y a trop d’idées non retenues, ce qui peut générer de la frustration ?

 

Il faut prendre le temps de justifier chaque refus pour le passage à une étape suivante. 

 

 

Une équipe projet manque de budget et de temps ?

 

Il faut essayer de sensibiliser et former les équipes à innover à moindre coûts (lean prototyping, innovation frugale/jugaad, etc.). Comme une startup ou un porteur de projet qui démarre, on peut déjà faire de très belles choses sans trop de budget.

 

 

Une équipe est bloquée sur son projet ?

 

  • Identifier un référent/expert/ambassadeur pour les aider sur le sujet.
  • Organiser un challenge d’open Innovation pour aller chercher des compétences en externe.
  • Faire venir des intervenants/freelances pour débloquer l’équipe.
  • Inviter l’équipe à des conférences sur le sujet